La planche de transfert

Violaine, mon ergothérapeute, me proposa de confectionner ma planche de transfert et de la personnaliser : découpée à la bonne dimension et à la forme la plus adaptée à mon fauteuil, mon travail consistait à vernir, poncer, vernir, poncer, vernir, ….l’objet sur lequel mes fesses devaient glisser aisément.

Pour m’approprier l’indispensable outil du transfert qui m’accompagne encore à l’heure actuelle,  je pyrogravais au cours de mes exercices, d’un côté, le planisphère puisque nous étions en 1998, en pleine coupe du monde de foot et de l’autre côté, je prévoyais une citation avec un dessin de chacune de mes filles (j’avais ramené le matériel le 30 mai lors d’un week-end à mon domicile).

Ainsi, j’authentifiais, je datais mon œuvre et je garderais en mémoire ces moments d’émotions gravés non pas dans le marbre mais dans le bois !

Planche de transfert