Anna.

Anna, la première jeune fille au pair polonaise, a marqué mon parcours ainsi que celui de mes filles. Sa disponibilité, sa gentillesse, sa discrétion contribuait à créer des relations cordiales : elle faisait partie de la famille, comme une grande sœur, elle participait à toutes les fêtes de famille. Les limites entre le temps de travail effectif et la présence bénévole n’étaient pas vraiment définies. Heureuse de découvrir la culture, les traditions et la cuisine provençale, Anna nous avait comblées. Son départ n’était qu’un au revoir car, quelques années plus tard, je l’accueillais à nouveau sous mon toit, à titre amical. Le désir de rester en France, d’y trouver un travail finit par se concrétiser lorsqu’elle rencontra l’amour. Depuis, elle est mariée, maman d’une petite fille et nous sommes restées amies car de beaux souvenirs nous rapprochent.

2001 anna 1